Troisième édition offensive et pleine d’énergie de ce festival de tous les féminismes proposé par le cinéma Le Studio et la Ville d’Aubervilliers.

 

 

Au programme de ce festival :

Vendredi 22 Mars

  • 11h : Forte, documentaire franco-libanais (2018) de Salim Saab sur des jeunes femmes artistes des cultures urbaines dans le monde arabe. Projection suivie d’une rencontre-débat avec le réalisateur.
  • 19h30 : Quand je veux, si je veux !, documentaire français (2018) de Susana Arbizu, Henri Belin, Nicolas Drouet et Mickaël Foucault sur des femmes, très diverses, qui racontent leur expérience de l’avortement. Projection suivie d’un débat-rencontre avec l’équipe du film.

 

Samedi 23 mars :

  • 14h : Ciné-discussion (pour les enfants dès 6 ans et/ou en famille) sur les représentations féminines au cinéma. Avec la projection de Dilili à Paris, film d’animation français (2018) de Michel Ocelot sur les aventures d’une fillette qui suit la piste d’enlèvements mystérieux dans le Paris de la Belle Epoque, suivie d’un débat animé par Claudine Le Pallec-Marand, professeure de cinéma et spécialiste de l’accompagnement des films.
  • 17h30 : Ciné-club animé par Claudine Le Pallec-Marand avec la projection de L’une chante, l’autre pas, film français (1977) d’Agnès Varda sur les vies croisées de Pauline et de Suzanne, dans les années 60 et 70, entre amitié et volonté d’émancipation féminine.
  • 20h30 : #Female pleasure, documentaire suisse (2018) de Barbara Miller en forme de plaidoyer pour la libération de la sexualité des femmes au XXIe siècle. Projection en avant-première suivie d’une rencontre-débat avec l’équipe du film et d’un atelier « surprise ».

 

Dimanche 24 mars :

  • 11h : Ciné-brunch avec Sibel, film franco-germano-turc (2019) de Guillaume Giovanetti et Çağla Zencirci sur la destinée d’une jeune muette que son village rejette et qui rencontre un fugitif. Projection suivie d’un brunch turc.
  • 14h15 : La favorite, film américano-irlando-britannique (2018) de Yórgos Lánthimos. Une tragicomédie féroce sur le pouvoir qui met en scène un triangle féminin, une reine et ses favorites, à la cour d’Angleterre au XVIIIe siècle.
  • 17h30 : Paye (pas) ton gynéco, documentaire français (2018) de Nina Faure sur les violences (sexisme, maltraitance, etc.) faites aux femmes dans le cadre des examens gynéco et/ou obstétriques. Projection suivie d’une rencontre-débat avec la réalisatrice.
  • 19h : On nous appelait Beurettes, documentaire français (2018) de Bouchera Azzouz sur la première génération de femmes d’origine maghrébine née en France. Projection suivie d’une rencontre-débat avec la réalisatrice et du pot de clôture du festival CinEgalité. En partenariat avec Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient.

 

Le festival CinÉgalité se déroule dans le cadre du mois « Femmes d’Auber toutes unies pour l’égalité femmes-hommes ». Un mois d’initiatives festives, militantes, artistiques et sportives dédiées à la condition féminine. Retrouvez le programme complet en cliquant ici.

 


CINÉMA
Du 22 au 24 mars
Le Studio, 2 rue Édouard Poisson
Tarif des séances : 3 à 6 euros
Réservation auprès du Studio : 09 61 21 68 25 / lestudio.billeterie@gmail.com