Taïne Gras et La Brèche présentent : C’est l’histoire d’un dîner en Ville.

Entre l’installation et la performance, “C’est l’histoire d’un dîner en ville “ met en scène une histoire vraie, l’histoire d’une conversation qui s’est réellement déroulée fin 2016 entre un autre et moi-même, entre Lui et Elle.
Il est Lui, je suis Elle et le dispositif nous réunis autour d’un banquet significatif auxquels vont se mêler Les invités spectateurs.
DESCRIPTION DE L’OEUVRE
Tous les intervenant dans la réalisation du Banquet comme du buffet sont albertvillariens. C’est parce que je suis très attachée à Aubervilliers, où je travaille depuis près de 17 ans, que j’ai voulu que l’histoire d’un dîner en ville soit aussi leur histoire.

To Stuff the turkey
La dinde porte un entonnoir posé à l’envers au niveau de la tête, son corps est transpercé de
flèches.
Conversation de fous entre les 2 protagonistes, folie des repas gargantuesques à l’occasion des
fêtes de fin d’année, folie de la souffrance infligée à l’animal par l’homme, en filigranes à l’homme
par l’homme.
Coeur d’artichaut
Portrait de Lui. A l’intérieur de la sculpture, enregistrement du battement de son coeur.
La Reine des tartes
Un plat de 35cm de diamètre est poli comme un miroir. Une couronne dans le même métal y
est soudée au sommet et à la base. Ainsi le spectateur lorsqu’il se penche sur le plat voit son reflet
“couronné“. Il est La Reine des tartes, il est acteur dans l’installation.
Comme un poisson dans l’O
Le poisson, référence aux origines des 2 protagonistes, s’échappe d’une structure rappelant les
supports pour plateau de fruit de mer, il s’échappe, ode à la liberté à chérir et à cultiver.

L’installation est un banquet, table dressée revêtue d’une nappe dite «de famille » brodée qui fixe le mouvement
aérien de ses plissures comme on fixe en mémoire les souvenirs en images instantanées.
A chaque extrémité de la table sont disposés Elle et Lui.
D’un bout à l’autre, une série de mets, sculptés, sont alignés, à la manière d’un chemin de table qui représente
les mots, bribes ou apostrophes héritées de la conversation, et chaque plat se trouve désigné par son
titre brodé sur la nappe: « To stuff the Turkey »« Coeur d’artichaut »… « Comme un poisson dans l’eau »
« la reine des tartes »…le tout copieusement arrosé d’un « ça coule de source »….

Dimanche 14 Mai à partir de 12h : Vernissage dans le jardin de mon atelier
A La Brèche

164 rue Henri Barbuse à Aubervilliers
Entrée libre sur réservation au 06 86 82 10 65